Visa de travail H1B: est-ce qu’il est temps de faire votre demande?

Est-ce qu’il est temps de faire votre demande de visa de travail H1B ?

Le 1 avril approche à grands pas, et compte tenu des quotas limités du visa de travail H1B, il est indispensable que les demandes de visa H1B soient prêtes à être déposées avant cette date. Cela dit, est-ce qu’il est temps pour vous de contacter notre bureau afin de préparer votre demande ? Avez-vous trouvé un employeur potentiel ? Êtes-vous confus au sujet du processus, ou des avantages d’un visa de travail H1B ? Lisez la suite pour obtenir des réponses et plus encore.

Travailleurs Professionnels du visa H1BSur le visa de travail H1B :

Le visa de travail H1B est un visa non-immigrant, octroyé pour 3 ans aux étrangers employés sur des postes spécialisés (« specialty occupations »), requérant « l’utilisation théorique et pratique d’un ensemble de connaissances spécialisées ». Les candidats doivent être titulaires d’un diplôme équivalent à un Bac+4 (ou avoir l’expérience équivalente) dans le même domaine que celui de leur futur emploi. Il doit être aussi prouvé que la plupart des travailleurs ayant ce poste possèdent au moins un Bac+4.

Le visa de travail H1B peut également être accordé aux mannequins ayant des mérites et compétences particulières reconnues, ou aux personnes fournissant un service lié au Departement of Defense.

La durée initiale du visa de 3 ans peut être prolongée jusqu’à 6 ans. Ce visa est un des seuls visa non-immigrant permettant à leur titulaire de déposer un dossier de Lawful Permanent Resident. En outre, grâce aux dispositions de portabilité de l’«American Competitiveness in the Twenty-First Century Act» (AC21), les titulaires des visas de travail H1B peuvent transférer leur poste vers un autre employeur, pourvu qu’ils aient eu une demande de carte verte (I-485) en cours pendant au moins six mois, et que le poste futur est essentiellement semblable à leur poste actuel.

Cependant, une difficulté récurrente du visa H1B est que le conjoint de son titulaire (visa H4) ne peut pas demander l’autorisation de travailler, à quelques exceptions près. Une autre difficulté est que, à cause de la régression répandue des dates de priorité, de nombreux titulaires du visa H1B restent inéligibles à déposer un I-485, ce qui les rend incapables de changer d’emploi selon les dispositions de l’AC21. Un titulaire du visa H1B pourrait donc se retrouver coincé avec le même employeur pendant la durée du visa, même lorsqu’il y a des options plus attrayantes et essentiellement semblables à leur poste courant.

Comment obtenir un visa H-1B ?

La demande de visa de travail H1B est initiée par l’employeur du futur titulaire, qui devra obtenir une certification du Department of Labor concernant les conditions d’emploi envisagées pour le candidat, par le dépôt d’une « Labor Condition Application ». Le salaire offert doit également être conforme aux minimums légaux et aux normes de l’industrie.

L’employeur devra alors déposer une pétition pour travailleur non-immigrant (« Petition for Non-Immigrant Worker », Form I-129) avec les United States Citizenship and Immigration Services, ce qui peut prendre de 15 jours à plusieurs mois pour être approuvée.

La date de dépôt des dossiers ne peut se faire que six mois avant la date du début de l’emploi. En règle générale, parce que l’année d’imposition du gouvernement américain ne commence que le 1er Octobre, cela signifie que les demandes doivent être déposées le 1er Avril, pour des postes commençant au 1er Octobre.

Ce visa est soumis à un quota puisque les services de l’immigration américains n’octroient que 65 000 visas H-1B par an. Ce quota ne s’applique pas aux candidats sponsorisés par des institutions dans le domaine de l’éducation, par des centres de recherche sans but lucratif, ou par centres de recherche gouvernementaux. 20 000 visas supplémentaires sont par ailleurs attribuables aux personnes titulaires d’un diplôme d’études supérieures obtenu dans une institution américaine.

Cependant, tous les ans, ce quota est atteint très rapidement ! L’année dernière par exemple, les services d’immigration ont reçu plus de 172 500 dossiers, manifestement beaucoup plus que le quota le permet.

Si vous envisagez d’embaucher un employé sous visa H-1B, ou que vous  êtes un futur employé H-1B, je vous recommande donc de me contacter sans tarder pour que nous commencions à constituer votre dossier dès maintenant!

    Related Posts

    Leave us a reply

    You must be logged in to post a comment.