Une entreprise remplissant les critères des visas investisseur (visa E2) ou visa de commerce (visa E1) peut faire venir un ressortissant d’un des pays avec lesquels les Etats-Unis ont un accord de ce type en tant que travailleur employé essentiel, cadre ou manager. Mais l’entreprise doit de toute façon remplir en elle-même les critères propres au visa E1 ou au visa E2.

Employé Essentiel E1 E2 visa immigration USALe Visa de commerce -ou « Treaty Trader visa » (visa E1), et le visa investisseur –ou « Treaty Investor visa » (visa E2) sont réservés aux ressortissants des pays ayant signé un accord avec les Etats-Unis.

Le Visa E2 est accordé aux personnes qui investissent dans la création ou le rachat d’une entreprise aux Etats-Unis, tandis que le visa E1 autorise un ressortissant étranger à réaliser des échanges commerciaux de biens ou services entre son pays et les Etats-Unis, à partir du sol américain.
Pour davantage d’informations sur ces visas, consultez nos pages dédiées : visas investisseurs.

En tant qu’employé E1 ou E2, un individu peut venir comme :

  1. Cadre ou employé superviseur ; ou
  2. Employé essentiel ayant des compétences spécialisées.

De plus, il faut que :

  • L’employé soit un ressortissant du même pays que l’employeur ;
  • L’employeur, s’il ne réside pas à l’étranger, doit avoir un statut « E » aux Etats-Unis.

Cadre ou employé superviseur

Lors de l’évaluation de la fonction de cadre ou de l’aspect superviseur de la fonction du candidat, l’officier va principalement regarder le titre, la description du poste avec le détail de ses tâches, sa place dans l’organisation de la société, le degré de qualification et le nombre d’employés que le candidat aura à superviser, le salaire proposé, et le niveau d’expérience du candidat à un niveau d’encadrement supérieur. Par ailleurs, l’officier va examiner la nature réelle du poste : s’il est davantage de niveau supervision ou exécution.

Employé essentiel

Le candidat au visa E1 ou E2 en tant qu’employé essentiel doit démontrer qu’il ou elle possède des compétences spécialisées qui sont nécessaires à la bonne conduite des opérations dans la structure implantée aux Etats-Unis. Pour cela, de nombreux facteurs entrent en ligne de compte, comme le niveau d’expérience et d’expertise dans le domaine de spécialité, le caractère unique de ces qualifications, le salaire proposé au futur employé, etc.
La durée pour laquelle le candidat est jugé essentiel varie d’une entreprise à l’autre, et le candidat devra prouver qu’un travailleur américain ne peut pas être formé pour ce poste particulier dans la durée du visa envisagé.